Bienvenue ! La Maison de la Semence Citoyenne, c’est un projet lancé par l’association Nature & Progrès Belgique, à travers ses différentes locales réparties dans la partie francophone du pays. La locale du Pays des Collines déploie donc une Maison de la Semence Citoyenne du Pays des Collines !

Il ne s’agit pas d’une véritable maison, mais surtout d’un réseau à l’échelle de la Wallonie Picarde, lancé en 2018 et destiné à relier de plus en plus de gens dans la région. Le projet n’est pas encore rattaché à un lieu fixe, même si certains lieux commencent à devenir importants, comme le Jardin des Cinq à Lessines (nous avons également des correspondants à Ath et Tournai).

Notre réseau s’adresse à toute personne qui fait pousser quelque chose dans son jardin / potager, et pour qui la santé de la terre et de ceux qui l’habitent est importante ! L’objectif est de libérer la graine (semence) pour en faire à nouveau un bien commun. Un bien que l’on peut reproduire, transmettre, partager. D’où l’adjectif « citoyen ». Posséder les connaissances nécessaires, et échanger nos graines, nous permet de ne plus dépendre entièrement du modèle de l’agro-industrie (industrie semencière mais aussi industrie chimique puisque nous cultivons de manière biologique). Nous allons, pas à pas, vers une autonomie semencière, et nous faisons perdurer des variétés anciennes.

Pour cela, notre Maison de la Semence Citoyenne met en place divers projets.

  • le Jardin des Cinq ( photos ici ) est sans doute le plus visible pour le moment, un nouveau projet de jardin partagé à Lessines, qui sert de lieu de rencontre, et de lieu-ressource pour transmettre des connaissances et des compétences en jardinage bio, en récolte des semences (voir notre calendrier, ci-dessous).
  • une formation théorique d’une journée, dont l’objectif est de vous apprendre, à partir de vos plantes, à récupérer des graines viables (assez facile) et dont la variété soit stable par la suite, de génération en génération … ce qui est un peu moins facile, mais ça s’apprend !
  • des causeries-conférences, pour discuter et apprendre sur l’intérêt de faire ses propres semences … mais aussi sur d’autres sujets en lien avec des modes de vie plus durables
  • une grainothèque (des échantillons mis à disposition) au musée de l’Hôpital Notre-Dame à la Rose de Lessines, concerné de près par la question des plantes, et possédant un très beau jardin des simples (plantes médicinales)

Les prochains événements

Vous pouvez être tenu.e au courant par email de tout cela, en vous inscrivant à notre mailing liste. Pour toute question sur ces événements, vous pouvez nous contacter à l’adresse mail en bas de cette page.

  • dimanche 15 mai 2022 : journée portes-ouvertes au Jardin des Cinq, de 10h à 18h, avec une bourse aux plantes à partir de 10h ; un stand pour la librairie de Nature & Progrès ; une bouquinerie de seconde main sur les livres de jardin ; un atelier « Marmite Norvégienne » (participation « libre et consciente ») ; à 13h un atelier de cosmétiques naturels animé par Philippe (réservations au 0473 53 27 90, PAF 4 € minimum, apportez des petits pots de 30 à 50 ml) ; et à 15h une causerie sur le thème des « circuits courts », animée par Lionel Pistone de Nature & Progrès.
  • dimanche 29 mai 2022 : atelier  » purin d’ortie  » avec Daniel, à 10h au Jardin des Cinq. Réservations au 0474 911 398 – participation « libre et consciente ».
  • dimanche 19 juin 2022 : thème  » les outils de jardin et leur entretien  » avec Jean-Marie, à partir de 10h au Jardin des Cinq. Participation libre et consciente
  • dimanche 24 juillet 2022 : atelier de préparation de compotes, confitures, et vinaigres de fruits, avec Béa, de 10h à 12h au Jardin des Cinq. Réservations : 0485 928 490 – Participation libre et consciente
  • dimanche 31 juillet 2022 : atelier de céramique, fabrication d’ oyas (arroseurs en terre, autonomes) animé par Pascaline. Au Jardin des Cinq de 10h à 12h. Paf à partir de 10€ pour la terre et la cuisson qui sera faite par la suite. Réservations par sms au 0484 76 05 11au Jardin des Cinq
  • dimanche 28 août 2022 : thème «  analyse des récoltes  » avec Jean-Marie, à partir de 10h au Jardin des Cinq. Participation « libre et consciente
  • dimanche 18 septembre 2022 : atelier  » compost  » animé par Jean-Paul au Jardin des Cinq, de 10h à 12h – participation « libre et consciente »

Pour mieux comprendre l’enjeu

La question des graines (semences), est une question importante. Les graines représentent, concrètement et symboliquement, la continuité de la vie.

Comme beaucoup le savent déjà, la biodiversité animale est en diminution. Mais il y a également un danger pour les plantes et les légumes : la logique de la « grande distribution » fait disparaître des rayons (et donc des champs) les variétés qui ne correspondent pas à leurs critères commerciaux, alors qu’elles possèdent toutes les qualités nutrionnelles et gustatives.

D’autre part pour une personne qui cultive ses propres légumes, le choix de semences est souvent limité, leur coût important, et leur viabilité aléatoire : trouver des variétés adaptées aux besoins et aux terrains est difficile. Quand aux semences hybrides F1, dès la génération suivante, elles ne peuvent plus être reproduites identiquement, ce qui force à en racheter chaque année. Enfin autant éviter de continuer à alimenter l’agro-industrie qui en parallèle développe des OGM pour l’agriculture.

Le projet de Maison de la Semence Citoyenne vise à reproduire une grande diversité de variétés de légumes, fleurs et céréales et en faire un bien commun à travers une démarche citoyenne d’échange et de partage. Les graines ainsi produites sont adaptées à nos régions, aux terrains et aux conditions météorologiques : elles sont plus résistantes aux maladies de nos régions. Plus pratique pour se passer de pesticides, ce qui est aussi un objectif de premier plan chez Nature & Progrès !

La Maison de la Semence Citoyenne a également comme objectif de ré-introduire des variétés anciennes en danger de disparition. Ces variétés sont alors prises en charge par quelques jardiniers-semenciers volontaires qui en récoltent les semences qui sont ensuite proposées dans notre liste de légumes disponibles.

La Maison de la Semence Citoyenne est animée par les bénévoles de Nature & Progrès locale  » du Pays des Collines ». Elle est alimentée en semences par les jardiniers qui désirent en produire. Ceux-ci auront, de préférence, suivi notre formation pour récolter ses propres semences, afin de mettre un maximum de chances de leur côté d’obtenir des semences viables et stables (sans croisements de variétés). Plus notre réseau comptera de jardiniers, au plus il y aura de semences à partager, à remettre en circulation. Certains légumes donnent beaucoup graines, comme le panais, la salade, la roquette … d’autres moins, comme les tomates. Nous avons donc deux listes de semences : une liste ouverte à tous comprenant les graines que nous avons en grand nombre, et une liste comprenant tous les légumes (dont ceux qui donnent moins de graines) réservées aux jardiniers « participants ».

Un travail sur plusieurs niveaux

Certains légumes donnent beaucoup de graines : salade, roquette, panais … D’autres moins, comme la tomate par exemple. Nous avons donc créé deux listes. 

  1. Quand une variété donne beaucoup de graines, nous pouvons nous permettre de les distribuer à grande échelle, tout au moins à celles·ceux qui en font la demande avec la simple idée de manger ce qu’ils·elles vont faire pousser … mais bien sûr, aussi à nos jardiniers·ères qui ont suivi la formation. Certains vont, en plus de les faire pousser dans leur potager, consacrer certains plants pour récolter les graines. Puis à la fin de l’automne, apporter ces graines à la réserve commune de la Maison de la Semence. Une autre optique, quand les variétés sont généreuses en graines : en proposer une partie aux grainothèques partenaires, comme celle du musée de l’Hôpital Notre-Dame à la Rose à Lessines. Nous en proposons aussi lors de nos événements, ou lors des permanences du Jardin des Cinq. Voilà pourquoi, lorsque la Maison de la Semence Citoyenne constate qu’elle dispose d’un grand nombre de graines pour une variété donnée, elle ajoute cette variété à une liste à part : la liste  » il-y-en-a-pour-tout-le-monde  » ! pour 2022 cette liste est en cours de rédaction, le lien devrait être ajouté rapidement
  2. Pour les variétés de légumes qui fournissent moins de semences, nous devons veiller à les « économiser ». Elles sont réservées à nos jardiniers·ères qui ont suivi la formation et qui souhaitent s’impliquer dans le réseau. Certain·e·s vont produire des semences à partir de ces plants et ré-alimenter la maison de la semence à la fin de la saison. Ils·elles sont en accord avec notre charte, notamment pour ce qui est de la culture sans pesticides. Nous leur envoyons alors chaque année une liste plus complète qui comprendra les variétés produisant « moins » de graines.
  3. Par la suite, grâce à l’expérience acquise nous entrerons dans une démarche de sauvegarde et de conservation de variétés rares. Ces variétés seront choisies entre jardiners·ères formé·e·s, dans le catalogue Kokopelli de variétés à sauvegarder.

Pourquoi est-il nécessaire de suivre la formation pour alimenter la Maison de la Semence ?

Il faut que les graines soient viables, il faut donc savoir quand les récolter. Elles doivent être exemptes de maladies, il faut donc savoir comment lutter contre les maladies de manière biologique. Certaines variétés peuvent croiser avec d’autres ce qui ne donnera pas le résultat voulu …

Un renseignement ?

Contactez-nous

Notre adresse email : maisonsemence lestiroirs.net (ceci n’est pas un lien email, pour éviter le spam : il faut recopier cette adresse).